Lettre M

ABCDEFGHI – J – KLMNOPQRSTUVWX – Y – Z

M

Machine à battre

Machine battant la gerbe de blé pour en séparer le grain et la paille. Il est facile d’adapter une machine à battre à un moulin.

Machine de Marly

Voir Marly.

Machine à vapeur

Inventée en Angleterre par James Watt en 1776, la machine à vapeur séduit peu à peu la France, notamment avec le moulin à pompe à feu de l‘ingénieur Périer aménagé à Paris à l‘Ile du Cygne vers 1800. Ensuite les meilleurs moulins s’équipent d’au moins une machine à vapeur pour augmenter la production. Elle remédie à la sécheresse dans des moulins à eau.

Maie

Coffre où on dispose la matière à presser, par exemple dans un moulin à huile ; dans ce cas c‘est la boîte au-dessus des presses.

Maillet, martelet, marteau, martinet

Gros marteau tombant et retombant sur le métal à travailler, cela dans une forge hydraulique. Souvent l’établissement s’appelait “Martinet” ou “Martelet”. Une fois privé de son activité métallurgique et converti en moulin à blé, il conservait ce nom. Le même mot finit par être souvent adopté dans les foulons, les moulins à papier, etc.

Main noire ou Main bleue

Lorsqu’il “rhabillait sa meule” à petits coups de marteau, des éclats de pierre partaient dans tous les sens, mais les mains étaient les premiers réceptacles. Les éclats arrivaient à s’insérer dans la peau, finissant par lui donner parfois un aspect bleu, voire noir. On reconnaissait nombre de meuniers à leur « main bleue » ou leur “main noire”.

Maïs (moulin à)

Moulin pulvérisant le maïs, notamment dans la Bresse

Maître meunier

Moulin pulvérisant le maïs, notamment dans la Bresse

Maître-sommier

Enorme poutre qui soutient toute la cage d’un moulin à vent sur pivot.

Maladie du boulanger (ou du meunier)

Voir fibrose pulmonaire

Malaxeur

Appareil remuant et déformant longuement une matière. S’emploie surtout dans les tuileries où on manipule la pâte afin d’en chasser les bulles d’air, pour obtenir des tuiles plus solides. Un moulin à manège suffisait pour mettre en action un malaxeur.

Malt (moulin à)

Moulin broyant le malt (orge germée), matière première du whisky. Voir Whisky.

Manège (moulin à) dit aussi à sang

Moulin dans lequel un animal, ou malheureusement un homme, fait marcher rouler la meule travaillante en tournant autour ou de la dormante ou sur elle.

Manioc (moulin à)

Plante très cultivée en Afrique, ou son grain est souvent pilé à la main. De petits moulins assez sommaires le pulvérisent aussi.

Marbre

Coussinet sur lesquels tourne l’arbre ou l’axe.

Marée (moulin à)

Moulin utilisant la force de la marée.

Margine

Résidu après extraction de l’huile d’olive. Voir Grignon.

Marteaux à repiquer (ou à rhabiller)

Petits marteaux servant à recreuser les meules pour qu’elles continuent à être efficaces dans l’écrasement du grain.

Martin (fête de la St-)

Tombant le 11 novembre, la Saint-Martin était dans plusieurs régions, dont la Bourgogne, le jour où commençait le bail des meuniers, et celui du versement du fermage.

Martinet

Fort marteau muni de gros fer tombant sur la fonte industrielle pour la forger.

Massereau

Lorsqu’un moulin à vent est à pivot, il repose souvent sur des piliers formidables vu le poids à supporter. Ces piliers sont parfois entourés d’une maçonnerie, généralement conique : c’est le massereau.

Méandre

Virage très prononcé du lit d’une rivière. Très souvent un bief l’a coupé pour alimenter un moulin. Réciproquement, quand au fil du temps une rivière abandonnait un méandre, ou que l’homme décidait de le couper quel qu‘en soit le but, il arrivait que la portion de lit ainsi abandonnée reçoive un moulin, et de ce fait devienne un bief.

Mela ou Mola ou Meta

Dans un moulin d’époque romaine, meule non travaillante.

Méteil

Mélange de céréales secondaires qu’on pouvait moudre au moulin.

Méthane

Gaz naturel, issu de déchets, voire du cul des vaches.

Meule

Pierre très dure écrasant le grain ou sur laquelle on l’écrase.

Meule (mouiller la)

Expression qui signifie qu’on se retire dans un endroit discret pour céder tranquillement à Bacchus.

Meuleton

Nom de la meule qui roule verticale sur une meule horizontale dans un moulin à huile.

Meulier

Ouvrier fabriquant une meule.

Meulière (pierre)

Pierre pouvant être utilisée comme meule ou entrer dans la composition d’une meule.

Meunier

Homme menant le moulin. Toutefois il arrivait que des riches propriétaires de moulin se parent de ce titre sans jamais travailler à moudre.

Meunière

Epouse du meunier ou femme menant un moulin.

Micro-centrale

Petite centrale électrique fonctionnant grâce à une modeste turbine, voire une simple roue hydraulique.

Micro-turbine

Turbine de petite dimension, moins chère que la turbine classique.

Minière (moulin de)

Moulin animant les pompes à eau d’une mine.

Minotier, minoterie

Une minoterie est un grand moulin, à l’origine travaillant “de commerce” et non “à la façon” (Voir commerce).

Molette

Pierre utilisée à la préhistoire et au début de l’antiquité pour écraser le grain posé sur une pierre plate ou légèrement incurvée.

Monte-sac

Chaîne ou câble ou corde forte qui, le haut enroulé à une poulie, monte les sacs de grain livrés au rez-de-chaussée ou au premier étage jusqu’au sommet du moulin où soit ils sont stockés, soit leur contenu est envoyé directement dans le circuit de mouture.

Moratoire

Les amis des moulins demandent un « moratoire » suspendant la politique de destruction des seuils dans le cadre de la continuité écologique.

Mortier

Cuve en pierre dans laquelle on pilait le blé.

Moteur annexe ou complémentaire

Petit moteur ajouté dans un moulin, par exemple pour pallier le risque de sécheresse.

Motte

Tas de terre fait pour surélever un lieu. Cela se fit surtout pour édifier des châteaux-forts, mais aussi, dans une moindre mesure, des moulins à vent.

Moudre

Transformer le grain en farine à l’aide de pierres. Se dit aussi pour l’action des fameux sacs en forme de saucisse d’à peine 100 kg sur les reins des meuniers.

Moulant

Peut désigner un meunier, ou un commis de moulin. Dans d’anciens documents cela désigne aussi la meule, ou l’ensemble des engins appelés à moudre.

Moulin

Engin ou ensemble de machines servant à écraser différentes matières pour les pulvériser ou leur donner une forme.

Moulin à blé

Moulin ne travaillant que le grain de blé.

Moulin à blocs

Jean-Paul van Lith, l’historien de la céramique, écrit : « Ce type de machine pour broyer en eau argile et minéraux possède un axe entouré d’une gaine qui entraine la rotation de blocs de grès dur de 100 kg ».

Moulin à bras

Jean-Paul van Lith, l’historien de la céramique, écrit : « Ce type de machine pour broyer en eau argile et minéraux possède un axe entouré d’une gaine qui entraine la rotation de blocs de grès dur de 100 kg ».

Moulin à eau

Moulin mû par la force de l’eau.

Moulin à émail

Moulin broyant la galène ou autre matière à faire le vernis des poteries.

Moulin à gobilles

Selon Lith, c’est un « broyeur cylindrique à tambour dont l’intérieur est garni d’un revêtement de porcelaine ».

Moulin à huile

Moulin écrasant les graines oléagineuses pour en extraire l’huile.

Moulin à manège

Voir Manège (moulin à).

Moulin à nef

Voir à Bateau (moulin-)

Moulin à petites meules

Moulin travaillant le grès. Une meule horizontale de petite dimension frotte un lit de pierres, celles-ci étant du grès dur qu’il faut polir ; on les arrose pendant le travail. (Ref : Jean-Paul van Lith).

Moulin à sang

Moulin mû à la force des bras d’un ou de deux hommes, voire par un animal ou plusieurs.

Moulin à vapeur

Moulin marchant grâce à une machine à vapeur.

Moulin à vent

Immeuble vertical doté d’ailes dont le mouvement fait tourner des meules.

Moulin à vernis

Moulin broyant la galène ou autre matière à faire le vernis des poteries.

Moulin bateau ou Moulin barque

Voir à Bateau (moulin-)

Moulin Blanc

Par opposition au Moulin Rouge, qui était réservé aux gens exclus de la société (par exemple les lépreux), le Moulin Blanc, situé non loin, était celui où on “pouvait” se faire servir. Le nom pouvait aussi se lire comme la contraction du « moulin à blanc » où on blutait beaucoup la farine, ou bien encore où on fabriquait le vernis à faïence.

Moulin d'argile

Moulin broyant la terre argileuse pour l’assouplir et la dépouiller de ses bulles d’air afin que le potier en tire le meilleur produit possible.

Moulin horizontal

Moulin hydraulique utilisant une roue horizontale.

Moulin nordique ou “moulin-clic”

Moulin particulièrement sommaire : un roudet horizontal fait tourner la meule travaillante, tous deux fixés sur le même axe. Nommé nordique parce qu’observé en Ecosse et en Scandinavie, alors qu‘il est très pratiqué dans le Midi de la France.

Moulin pendant

Moulin construit sur un pont au dessus d’une rivière à fort débit.

Moulin-pivot (moulin-pioche dans le Nord)

Moulin dont le corps principal, portant les ailes, est hissé au sommet d’une construction (souvent la concentration de mats posés obliquement et formant trépied), afin que ce corps tourne sous l’action du vent.

Moulin portatif ou domestique

Petit moulin facilement amovible.

Moulin romain

Moulin en pierre en forme de sablier, composé d’une meule supérieure (catillus) enrobant la meule inférieure (mela ou mola ou meta). On trouve notamment cette forme de moulin à Pompéi. La meule supérieure, très lourde, était mue par deux esclaves ou deux prisonniers.

Moulin-tour

Moulin à vent en forme de tour, par opposition au moulin-pivot. En Europe occidentale, c’est le toit qui porte les ailes, ce toit étant tournant pour qu’on puisse les « mettre au vent ».

Moulin vertical

Moulin hydraulique à roue verticale.

Moulinage

Travail de la soie dans un moulin, notamment dans les Cévennes et l’Ardèche. Voir Soie (moulin à).

Mouliner

Autrefois travailler la soie.

Moulinès

Le moulin dans certaines zones du Midi.

Moulinet, moulineau

Petit moulin.

Moulinet

Appareil qui fonctionne avec un mouvement de rotation : par exemple la boîte où s’enroule le fil de la canne à pêche.

Moulinet à ailettes

Quelquefois le haut d’un moulin à vent apparaît équipé d’une petite éolienne à l’arrière. Dit aussi papillon (voir ce mot), ou « moulin anglois », ou en anglais « fantail », puisqu’à l’origine ce fut une invention anglaise. Ce papillon permettait d’orienter automatiquement les ailes du

moulin.

Moulinette

Appareil à écraser les légumes ou à hacher la viande.

Moulinier

Meunier du moulin à soie notamment en Ardèche et dans les Cévennes. S’applique au meunier à grain de blé dans certaines contrées du Midi de la France. En Provence et en Savoie, se dit aussi pour le meunier à huile, voire le meunier à blé.

Moulinologue

Personnage qui fait des recherches historiques et scientifiques sur les moulins.

Moulinologie

C’est l’étude des moulins ( à eau, à vent, à farine, à huile, à papier, etc…)

Moutarde (moulin à)

La graine de moutarde (en fait du sénevé) est assez dure, c’est pourquoi des moulins la broyaient.

Mouton

Système grâce auquel, en faisant tourner un axe, les chevaux permettaient de hisser ou faire descendre des charges lourdes, notamment de charpente : au château-fort de Guédelon en cours de construction, on utilise une superbe roue. Dans un moulin, on appelle mouton aussi la petite cloche qui tinte lorsque la trémie est vide.

Mouture

Action de moudre, c’est-à-dire de transformer par exemple le blé en farine pour le rendre comestible.

Mouture basse

Alain Mazeau la définit comme celle au cours de laquelle on fait circuler la farine successivement dans plusieurs machines à cylindres.

Mouture familiale

Notion curieuse apparue en 1936 suite à la loi créant entre autres les contingents : elle concerne la possibilité pour les agriculteurs de faire moudre du blé de leur récolte et d’obtenir en échange du pain chez le boulanger (on les appelle alors des échangistes).

Mouture haute

Mouture réalisée totalement par une seule machine. Mazeau dit qu’elle génère plus de gruau que la basse.

Mouture mixte

Alain Mazeau écrit que c’est la procédure mélangeant les techniques de la mouture haute et de la mouture basse ; c’est celle qu’il pratiquait le plus volontiers en son moulin de la Pauze en Dordogne.

Multiplicateur de forces

Par le jeu des engrenages, on peut faire que les meules ou les cylindres tournent plus vite que la roue hydraulique. Les dents du grand hérisson font tourner une lanterne petite, lequel entraîne un rouet qui fait tourner la meule. C’est le principe repris par les différents pignons du vélo. La roue Sagebien tourne lentement mais l’appareil dit “multiplicateur de forces” rend le mouvement des engins ultérieurs rapide.